Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Fête de la dame de tous les peuples
Ven 1 Juin - 13:36 par Admin

» la dame de tous les peuples sur Peuple de la paix
Lun 9 Avr - 20:37 par Admin

» Protocole de Sion
Dim 20 Nov - 7:36 par Admin

» la dame
Ven 18 Nov - 15:27 par Admin

» la dame
Ven 11 Nov - 10:20 par Admin

» la corédemption
Mer 9 Nov - 19:23 par Admin

» marie corédemptrice sur peuple de la paix
Mer 9 Nov - 19:14 par Admin

» Nouvelles de marie.
Dim 30 Oct - 14:07 par Admin

» reponse sur docteur angelique
Mar 30 Aoû - 7:55 par Admin

» A de M
Sam 20 Aoû - 12:26 par Admin

» traité de la vraie dévotion grignon de monfort
Jeu 18 Aoû - 8:28 par Admin

» échanges
Jeu 18 Aoû - 8:21 par Admin

» Rome perdra la foi
Mar 16 Aoû - 19:03 par Admin

» reponse sur forum religion
Mar 28 Juin - 8:25 par Admin

» réponses sur docteur angelique
Sam 11 Juin - 18:36 par Admin

» Réponse sur " viens seigneur jesus "
Lun 23 Mai - 21:20 par Admin

» Réponse à l'excommunication
Dim 22 Mai - 7:30 par Admin

» fÊTE DU 31
Sam 21 Mai - 18:33 par Admin

» HO HO
Sam 21 Mai - 18:27 par Admin

» Réponse sur docteur angélique
Jeu 19 Mai - 8:32 par Admin

» mystique italienne no 1 sur 3
Dim 15 Mai - 7:59 par Admin

» mystique en italie
Dim 15 Mai - 7:54 par Admin

» traité 33 à 36
Mar 10 Mai - 15:47 par Admin

» DISCUSSION
Sam 7 Mai - 13:30 par Admin

» SUIS SUR LE CHAT ADMIN
Sam 7 Mai - 13:20 par Admin

» chat
Sam 7 Mai - 13:18 par Admin

» traité ....29-----32
Sam 7 Mai - 13:14 par Admin

» traité de la vraie dévotion 24 ou à 29
Ven 6 Mai - 20:01 par Admin

» L'image de MP
Jeu 5 Mai - 7:15 par Admin

» Reponse sur docteur angélique
Sam 30 Avr - 18:24 par Admin

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Partenaires
forum gratuit
Tchat Blablaland

culte marial

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

4-02-04.jpg culte marial

Message par Admin le Lun 15 Oct - 7:53

st
rendu au Verbe incarné ainsi qu'au Père et à l'Esprit Saint ; il est
éminemment apte à le servir " (Lumen gentium, n. 66). Par ces paroles,
la constitution Lumen Gentium rappelle les caractéristiques du culte
marial.

Caractéristiques du culte marial

La vénération
des fidèles à l'égard de Marie, bien qu'elle soit supérieure au culte
adressé aux autres saints, est toutefois inférieure au culte
d'adoration réservé à Dieu, dont elle diffère essentiellement. Le terme
d' « adoration » est utilisé pour indiquer la forme de culte que
l'homme rend à Dieu, en le reconnaissant comme le Créateur et le
Seigneur de l'univers. Illuminé par la Révélation divine, le chrétien
adore le Père « en esprit et en vérité » (Jn 4, 23). Avec le Père il adore le Christ, Verbe incarné, s'exclamant avec l'apôtre Thomas : «Mon Seigneur et mon Dieu ! » (Jn 20, 2:lol:. Enfin, dans le même acte d'adoration, il inclut l'Esprit Saint, qui « en même temps que le Père et le Fils, est adoré et glorifié» (DS, 150), comme le rappelle le Symbole de Nicée-Constantinople.



Les
fidèles, lorsqu'ils invoquent Marie comme « Mère de Dieu » et
contemplent en elle la plus haute dignité conférée à une créature, ne
lui attribuent cependant pas un culte semblable à celui des Personnes
divines. Il existe une distance infinie entre le culte marial et celui
qui s'adresse à la Trinité et au Verbe incarné. Il s'ensuit que le
langage même avec lequel la communauté chrétienne s'adresse à la
Vierge, bien qu'utilisant parfois les termes du culte rendu à Dieu,
prend une signification et une valeur totalement différentes. Ainsi,
l'amour que les croyants nourrissent pour Marie est différent de celui
qu'ils doivent à Dieu : alors que le Seigneur doit être aimé au-dessus
de toute chose, de tout son cœur, de toute son âme et de tout son
esprit (cf. Mt 22, 37), le sentiment qui unit les chrétiens à la Vierge
reporte sur le plan spirituel l'affection des enfants pour leur mère.

Continuité entre le culte marial et celui rendu à Dieu
Mais
il existe cependant une continuité entre le culte marial et celui qui
est rendu à Dieu. En effet, l'honneur rendu à Marie recherche et
conduit à l'adoration de la Très Sainte Trinité. Le Concile rappelle
que la vénération des chrétiens pour la Vierge « est éminemment apte à
servir » le culte rendu au Verbe incarné, au Père et à l'Esprit Saint.
Il ajoute ensuite que dans une perspective christologique, « les formes
diverses de piété envers la Sainte Vierge, que l'Eglise a approuvées,
en les maintenant dans les limites d'une saine doctrine orthodoxe et en
respectant les conditions de temps et de lieu, le tempérament et le
génie des fidèles font que, à travers l'honneur rendu à sa Mère, le
Fils pour qui tout existe (cf. Col 1, 15-16) et en qui il a plu au Père
éternel "de faire habiter toute la plénitude" (Col 1, 19), peut être
comme il se doit connu, aimé, glorifié et obéi dans ses commandements »
(LG, n. 66).



Dès les débuts de l'Église, le culte
marial est destiné à promouvoir l'adhésion fidèle au Christ. Vénérer la
Mère de Dieu signifie affermir la divinité du Christ. En effet, les
Pères du Concile d'Ephèse, en proclamant Marie θεοτοκος, « Mère de Dieu
», voulurent confirmer la foi dans le Christ, Dieu véritable. La
conclusion même du récit du premier miracle de Jésus, obtenu à Cana par
l'intercession de Marie, souligne la façon dont son action tend à la
glorification de son Fils. En effet, l'évangéliste dit : «Tel fut
le premier des signes de Jésus, il l'accomplit à Cana de Galilée et il
manifesta sa gloire et ses disciples crurent en lui »
(Jn 2, 11).



Le
culte marial favorise également, chez celui qui le pratique selon
l'esprit de l'Église, l'adoration du Père et de l'Esprit Saint. En
effet, en reconnaissant la valeur de la maternité de Marie, les
croyants découvrent en elle une manifestation spéciale de la tendresse
de Dieu le Père. Le mystère de la Vierge Marie souligne l'action de
l'Esprit Saint, qui a opéré en son sein la conception de l'enfant et
qui a sans cesse guidé sa vie. Les titres de Consolatrice, d'Avocate,
d'Auxiliatrice, attribués à Marie par la piété du peuple chrétien,
n'occultent pas, mais exaltent l'action du Paraclet et disposent les
croyants à bénéficier de ses dons.

Le Concile rappelle que le culte marial est "tout à fait particulier"

Le
Concile rappelle enfin que le culte marial est « tout à fait
particulier» et il en souligne la différence par rapport à l'adoration
de Dieu et à la vénération des saints. Le culte de Marie possède une
particularité unique car il se réfère à une personne unique, en raison
de sa perfection personnelle et de sa mission. En effet, les dons
conférés à Marie par l'amour divin sont tout à fait exceptionnels,
comme la sainteté immaculée, la maternité divine, l'association à l'
œuvre de la Rédemption et surtout au sacrifice de la Croix.



Le
culte marial exprime la louange et la reconnaissance de l'Église pour
ces dons extraordinaires. C'est à Elle, qui est devenue Mère de
l'Église et Mère de l'humanité, qu'a recours le peuple chrétien, animé
par une confiance filiale, pour solliciter son intercession maternelle
et obtenir les biens nécessaires à la vie terrestre en vue de la
béatitude éternelle.

(Catéchèse sur le Credo de Jean-Paul II, 22 octobre 1997)



Sa sainteté le pape Jean-Paul II- Jean-Paul II (Pape Jean-Paul II)


Admin
Admin

Nombre de messages : 542
Age : 72
Localisation : quebec
Date d'inscription : 20/05/2007

http://marie.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

4-02-04.jpg reconnaissance de la dame de tous les peuples

Message par Admin le Mar 19 Fév - 8:53

Voici le texte officiel de reconnaissance des apparitions d'Amsterdam, sous le vocable de Notre Dame de tous les Peuples :

Lettre pastorale du 31 mai 2002

On m'a demandé de me prononcer, en tant qu'évêque d'Haarlem, sur l'authenticité des apparitions de la Vierge Marie sous le titre de "Notre Dame de tous les Peuples", qui eurent lieu à Amsterdam de 1945 à 1959. Nombreux sont parmi les croyants et les évêques ceux qui ont évoqué l'urgence d'une clarification à ce propos. Moi-même, j'en reconnais la nécessité, vu la manière dont la dévotion s'est développée dans les cinquante dernières années.
On sait que mon prédécesseur, Mgr H. Bomers, et moi-même avons approuvé en 1996 la dévotion publique de la Vierge Marie sous le titre de "Notre Dame de tous les Peuples". Nous n'avons porté aucun jugement sur le caractère surnaturel des apparitions ni sur le contenu des messages ; nous avons cependant déclaré "qu'il revenait à la liberté de chacun de se former un jugement en toute conscience". Tout en nous positionnant positivement au sujet de l'authenticité, nous avons choisi d'en observer l'évolution et de continuer à en vérifier l'esprit." (cf. 1 Tess 5, 19-21)
Depuis lors, six années se sont écoulées. Je constate que cette dévotion a pris une place importante dans la vie religieuse de millions de personnes à travers le monde entier et qu'elle a obtenu le soutien de nombreux évêques. On m'a également fait part de conversions et de réconciliations, ainsi que de guérisons et de protections singulières. Dans la pleine reconnaissance de l'autorité du Saint Siège, c'est en premier lieu à l'évêque ordinaire qu'il revient de s'exprimer selon sa conscience sur l'authenticité des révélations privées qui peuvent avoir cours ou avoir eu cours dans son diocèse.
A cette fin, j'ai sollicité une fois de plus l'avis de plusieurs théologiens et psychologues relativement aux résultats d'enquêtes antérieures et des questions et objections qu'ils ont pu soulever. Les rapports qui en résultent montrent qu'il n'y a sur le plan théologique ou psychologique fondamentalement rien qui puisse empêcher d'en établir l'authenticité surnaturelle. J'ai de même recueilli le jugement d'un certain nombre de mes confrères dans l'épiscopat sur les fruits spirituels et l'évolution en cours, choisissant ceux qui voient se former dans leur diocèse une grande dévotion à "Notre Dame de tous les Peuples". Vu tous ces avis, tous ces témoignages et cette évolution, et après avoir tout bien considéré dans la prière et la réflexion théologique, j'en viens à la conviction que les apparitions d'Amsterdam relèvent d'une origine surnaturelle.
Bien entendu, le facteur humain exerce lui aussi une certaine influence. Les images et visions authentiques passent elles aussi toujours "par le filtre de nos sens, qui opère un travail de traduction… "et elles" … sont influencées par les capacités et les limites du sujet qui les reçoit", pour reprendre les mots du cardinal Jozef Ratzinger, préfet de la Congrégation de la Foi ("Theological Commentary in Preparation for the Release of the Third Part of the Secret of Fatima", L'Osservatore Romano, 28 juin 2000).
S'il est lié en conscience par l'Ecriture Sainte, le croyant ne l'est pas par les révélations privées. Il nous faut regarder ce qui est ainsi révélé comme un moyen nous permettant de comprendre les signes du temps et de vivre plus parfaitement l'actualité de l'Evangile (cf. Luc 12, 56, Catéchisme de l'Eglise Catholique n°67). Or les signes de notre temps sont dramatiques. Je suis intimement convaincu que la dévotion à la Dame de tous les Peuples peut nous aider dans le moment tragique que nous vivons, à trouver la vraie voie, la voie qui nous mène à une venue toute nouvelle et particulière de l'Esprit Saint qui, seul, est en mesure de guérir les grandes plaies de notre temps.
Afin de suivre les développements à venir de la dévotion et de mieux en pénétrer le sens, j'ai nommé une commission chargée de recenser et rassembler toutes les initiatives, les faits et témoignages qui lui sont liés, de les examiner et de permettre à la dévotion de trouver son juste épanouissement dans le cadre ecclésial et théologique.

+ Joseph Maria Punt
Evêque de Haarlem-Amsterdam

Admin
Admin

Nombre de messages : 542
Age : 72
Localisation : quebec
Date d'inscription : 20/05/2007

http://marie.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum